zdjęcie: Archiwum Archidiecezji Katowickiej

Il y a quelques années de cela, le Cardinal Karol Wojtyła parlait en ces termes de l’Église de Haute-Silésie : « L’Église diocésaine est une communauté spéciale du Peuple de Dieu. Elle a un profil religieux et social. Votre Église est marquée par l’union de la prière et du travail »

Piekary Śląskie, le 25 mai 1975

Jusqu’en 1922, la Haute-Silésie, sur le territoire de laquelle se trouve l’Archidiocèse, appartenait dans les structures de l’Église, à l’Archidiocèse de Wrocław. Quand la Première Guerre mondiale s’acheva et que la Pologne retrouva son indépendance en 1918, les aspirations de la population polonaise qui vivait sur ce territoire s’intensifièrent pour rejoindre la République de Pologne qui venait de renaître. Dans le contexte d’une opposition forte des autorités prussiennes, trois soulèvements éclatèrent en Silésie en 1919, 1920 et 1921. Le dernier soulèvement conduisit la Société des Nations à organiser un plébiscite. En conséquence, en 1922, une partie de la Haute-Silésie fut incorporée à la Pologne. Suite à ces évènements, le Saint-Siège, dès novembre 1922, nomma l’Administration Apostolique de la Silésie Polonaise. Trois ans plus tard, par la bulle pontificale « Vixdum Poloniae unitas » du 28 octobre 1925, le pape Pie XI créa entre autres le Diocèse de Katowice et l’inclut dans la Métropole de Cracovie.

La région du Diocèse de Katowice fut le centre industriel du pays. La concentration de l’industrie lourde – mines de charbon et industries métallurgiques – a entraîné une urbanisation rapide et une augmentation de la population industrielle. Il en résulta la nécessité d’augmenter le réseau paroissial et le développement de l’activité pastorale, en particulier dans les nouvelles villes telles que Tychy, Jastrzębie, Żory et Wodzisław. Par conséquent, entre 1970 et 1989, malgré la politique anti-religieuse des autorités communistes, plus de 150 nouvelles églises furent construites. Des dizaines d’autres furent construites après 1989 grâce à l’implication extraordinaire des laïcs catholiques et leur dévouement ainsi qu’au travail des prêtres-bâtisseurs. Il convient de souligner la lutte des évêques de Katowice pour obtenir le permis de construire pour les nouvelles églises, leur engagement dans la lutte pour la journée du dimanche sans travail ainsi que leurs préoccupations pour la famille, les droits des travailleurs et l’environnement naturel de l’homme.

Aujourd’hui, l’Archidiocèse est composé de 322 paroisses regroupées en 37 doyennés. L’église principale de l’Archidiocèse est la cathédrale du Christ-Roi à Katowice, consacrée en 1955. La forme actuelle de la cathédrale ne correspond pas aux plans architecturaux d’origine, car les autorités communistes contrecarrèrent la construction d’un dôme de 30 mètres de hauteur. Sur le fronton de la cathédrale se trouve l’inscription suivante « Soli Deo honneur et gloria ».

Par la bulle pontificale « Totus Tuus Poloniae Populus » du 25 mars 1992, le pape Jean-Paul II éleva le Diocèse de Katowice au rang d’archidiocèse et de capitale de la nouvelle métropole. Actuellement la Métropole se compose : de l’Archidiocèse de Katowice, du Diocèse de Gliwice et du Diocèse d’Opole. Notre-Dame de Piekary et Saint Hyacinthe sont les patrons principaux de l’Archidiocèse.

Clergés

L’administration Apostolique de la Silésie Polonaise fut dirigée par un administrateur, le père August Hlond. Après la création du Diocèse de Katowice (de Silésie) il devint son premier évêque. Quand Mgr Hlond fut transféré en 1926 à la capitale du Primat à Gniezno, le père Arkadiusz Lisiecki, originaire du diocèse de Poznań, devint évêque de Katowice. Il ne dirigea le diocèse que quatre ans. Après sa mort en 1930, le diocèse fut dirigé par Mgr Stanisław Adamski (également de Poznań). Il remplit ses fonctions pendant une longue période qui dura 37 ans, cependant en 1950 en raison de son état de santé, on lui attribua un coadjuteur en la personne de Mgr Herbert Bednorz. Ce dernier dirigea le diocèse d’abord comme évêque coadjuteur, et après la mort de Mgr S. Adamski (le 12 novembre 1967) en tant qu’évêque diocésain de Katowice. En 1985 il prit sa retraite et le père Damian Zimoń fut nommé cinquième évêque de Katowice (depuis 1992 archevêque métropolitain). Le 9 octobre 2011, Mgr Wiktor Skworc fut nommé archevêque métropolitain de Katowice. Il prit ses fonctions le 26 novembre 2011. Dans son travail pastoral il est soutenu par deux évêques auxiliaires: Mgr Marek Szkudło et Mgr Adam Wodarczyk.

Le clergé du Diocèse créé en 1925, fut recruté parmi le clergé de Wrocław, formé dans les séminaires de Wrocław et de Widnawa. Le Diocèse a commencé son activité avec environ 300 prêtres. Pendant la période de l’entre-deux-guerres le diocèse comptait 1 385 000 fidèles.

L’afflux d’un grand nombre de candidats à la prêtrise permit de voir les choses avec plus optimisme ; en 1935 au Séminaire Silésien de Cracovie étudiaient 159 séminaristes. À la veille du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale le diocèse comptait 489 prêtres. Les persécutions dont souffrit le clergé ont sévèrement affaibli ses rangs. Les prêtres furent persécutés en raison de leur participation aux soulèvements et aux plébiscites silésiens, leurs contributions remarquables à la culture polonaise de la période de l’entre-deux-guerres, leurs activités clandestines dans un mouvement illégal de charité et dans la Résistance ainsi qu’au non-respect des interdictions des autorités d’occupation en matière d’activité pastorale (la nécessité d’utiliser uniquement la langue allemande à cause de l’incorporation du territoire de la Haute-Silésie dans le Troisième Reich). Au total 157 prêtres subirent différents types de répression (45 prêtres et religieux furent tués). Deux prêtres furent proclamés martyrs : le père Emil Szramek et le père Józef Czempiel. Le processus de béatification du père Jan Macha est en cours ; ce dernier mourut en apportant une aide charitable aux familles dans le besoin. De même, pendant la période communiste, de nombreux religieux subirent des répressions sous la forme d’arrestations, d’emprisonnement, de bannissements forcés. Dans les années 1952-56 l’évêque de Katowice Stanisław Adamski, l’évêque coadjuteur Herbert Bednorz et l’évêque auxiliaire Juliusz Bieniek furent révoqués du diocèse par les autorités communistes et furent exilés. Pendant leur absence, le diocèse fut administré par les vicaires capitulaires élus sous le contrôle et la pression des services de l’Office de la Sécurité.

Après la Seconde Guerre mondiale, le nombre de membres du clergé a systématiquement augmenté. Jusqu’en 1980, le Séminaire Supérieur de Silésie était situé à Cracovie. Grâce à Mgr H.Bednorz, le 3 novembre 1980, le siège du séminaire fut transféré à Katowice, dans les locaux du Lycée St. Hyacinthe construit avant la guerre. Actuellement, les séminaristes étudient avec les étudiants laïcs à la Faculté de Théologie de l’Université de Silésie à Katowice. Le clergé de l’Archidiocèse de Katowice compte aujourd’hui 1070 prêtres. Quelques dizaines d’entre eux travaillent en mission (Kazakhstan, Zambie), dans les communautés de Polonais en Angleterre et en France ainsi que dans les pays où on observe un manque des prêtres locaux (République Tchèque, Ukraine). La Maison des Prêtres Retraités a été ouverte en 1997.

Dans l’Archidiocèse de Katowice se trouvent beaucoup de maisons religieuses d’hommes et de femmes : la maison provinciale des Franciscains, la maison générale des Sœurs Borroméennes et les maisons provinciales des Sœurs de Sainte Élisabeth et des Sœurs Servantes de Notre-Dame. Deux monastères cloîtrés, celui des Sœurs Carmélites (Katowice) et celui des Visiteuses (Rybnik) ont leur siège dans l’archidiocèse.

Pastorale

L’Archevêque de Katowice est soutenu dans sa mission pour l’Église locale par les départements de la Curie Métropolitaine et les institutions responsables des différents secteurs de la vie pastorale. Il convient de souligner l’importance de Caritas de l’Archidiocèse de Katowice qui gère plus d’une douzaine de maisons d’aide sociale. De même, au niveau paroissial, les groupes paroissiaux de Caritas ont une activité caritative. Les personnes pauvres et les sans-abri peuvent trouver de l’aide auprès des Sœurs Missionnaires de la Charité à Katowice et en appelant une ligne d’assistance permanente.

Plusieurs associations et mouvements catholiques mènent une activité en plein essor dans l’Archidiocèse de Katowice, parmi lesquels il faut mentionner : Mouvement Lumière et Vie fondé par le père Franciszek Blachnicki, Mouvement des Enfants de Sainte Marie, Renouveau Catholique dans le Saint Esprit, Légion de Marie, Focolari, Neocatéchuménat, Action Catholique, Association de la Jeunesse Catholique et autres communautés de prière, de charité et apostoliques. Même à l’époque communiste, un statut spécial fut accordé à : la Pastorale Universitaire, la Pastorale des Travailleurs, la Pastorale des Milieux Artistiques et à d’autres pastorales.

Parmi les évènements importants de l’histoire du Diocèse de Katowice après la guerre il convient de noter : le pèlerinage dans les paroisses de la copie du tableau de Notre Dame de Jasna Góra en 1966 – l’année du millénaire (cependant ce fut un pèlerinage sans tableau qui fut „arrêté” par les autorités communistes sur le chemin de Katowice et escorté par la milice de l’époque à Częstochowa), Ier Synode du Diocèse (1972-1975), la visite du Pape Jean Paul II à Katowice (20 juin 1983) et la création de la Faculté de Théologie de l’Université de Silésie à Katowice (2000). Dernièrement, l’Église locale a vécu son deuxième Synode Diocésain. À l’heure actuelle, ses résolutions sont réalisées dans le cadre de la préparation pour l’anniversaire des 100 ans de l’Archidiocèse (2025).

Il y a plusieurs sanctuaires dans l’Archidiocèse de Katowice, dont le plus célèbre est le sanctuaire de la Vierge Marie de la Justice et de l’Amour Social à Piekary Śląskie. Chaque année on organise des pèlerinages des hommes et des jeunes hommes ainsi que des femmes et des jeunes filles. Le cardinal Karol Wojtyła, à l’époque, métropolite de Cracovie, participa à ces pèlerinages.

L’Archidiocèse possède des maisons de rencontres spirituelles à Kokoszyce, Brenna, Katowice-Panewniki, Koniaków, Wisła et Jawornik où on organise des réunions de formation et des journées de recueillement pour les laïcs et le clergé.

Le Musée diocésain fut créé en 1986. Il abrite l’exposition permanente « Art gothique sacré de Haute-Silésie » ainsi que des expositions périodiques présentées dans la galerie d’art contemporain « Fra Angelico ». Une grande partie de l’art gothique sacré fut remise au Musée de Silésie de Katowice où elle est exposée.

Les médias catholiques associés à l’Archidiocèse occupent une place importante dans la mission d’évangélisation, ce sont : « Gość Niedzielny » [Invité du dimanche] (fondé en 1925, avec un tirage hebdomadaire de 140 000 exemplaires environ), le mensuel « Mały Gość Niedzielny » [Petit Invité du dimanche] – un magazine religieux pour les enfants et les jeunes (édité depuis 1926, tirage d’environ 100 000 exemplaires), le mensuel « Apostolstwo Chorych » [Pastorale des malades] (fondé en 1946, tirage de 33 000 exemplaires), la Librairie et l’Imprimerie de St. Hyacinthe (crées en 1925), « Radio eM » ainsi que le site internet « Wiara.pl » qui se développe depuis plusieurs années. Le Bureau de Presse de l’Archidiocèse prépare le Service d’Information Archidiocésain qui informe les médias locaux (environ 300 destinataires) sur les événements à venir dans l’Archidiocèse. Le « Biblicum de Silésie » est une autre action originale de l’Archidiocèse qui permet de connaître la Bible par internet ainsi qu’à suivre la formation biblique également au travers d’internet. L’Archidiocèse de Katowice possède également son propre site web (www.archidiecezja.katowice.pl). Il coopère avec la Radio Polonaise Katowice et avec la chaîne de télévision publique TVP3 Katowice; en vertu des accords conclus, les rédactions des programmes religieux préparent des programmes cycliques.

16-10-2019

Zmarł śp. ks. prałat, kan. Wolfgang Römer kapłan Diecezji Aachen

Ks. prałat kan. Wolfgang Römer od połowy lat 70-tych ubiegłego wieku przybywał do Polski i do diecezji katowickiej, aby mobilizować nas do duszpasterstwa niepełnosprawnych i do rozwijania duszpasterstwa ...

16-10-2019

Nic bez papieża. Sekretarz Episkopatu Niemiec o "Drodze Synodalnej"

W ramach “Drogi Synodalnej” nie będzie żadnych wyjątkowych, jedynie niemieckich rozwiązań bez akceptacji papieża i Rzymu w sprawach o znaczeniu globalnym dla Kościoła.

15-10-2019

fot. D. Sitko

Abp Skworc pobłogosławił nową siedzibę Apostolstwa Chorych

Metropolita katowicki pobłogosławił nową siedzibę Apostolstwa Chorych w Katowicach przy ul. Marii Skłodowskiej-Curie 30/4

12-10-2019

Abp Skworc do nauczycieli: Wasza praca to dobry zasiew

Z okazji Święta Edukacji Narodowej metropolita katowicki wystosował do nauczycieli i wychowawców specjalne życzenia i podziękowania.

13-10-2019

fot. K. Gawor

Prof. Władysław Nasiłowski odebrał w katedrze nagrodę „Lux ex Silesia”

Wybitny lekarz, „nestor śląskiej medycyny”, odebrał w niedzielę wieczorem po Eucharystii inaugurującej nowy rok akademicki, z rąk metropolity katowickiego abp Wiktora Skworca nagrodę „Lux ex Silesi...

13-10-2019

fot. K. Gawor

Katowice: Międzyuczelniana inauguracja roku akademickiego

W katowickiej katedrze celebrowano Eucharystię na rozpoczęcie nowego roku akademickiego

13-10-2019

fot. ks. S. Kreczmański

Abp W. Skworc w Krasowach na 100-leciu kościoła: Bądźcie wierni Eucharystii i tej wierności uczcie

Abp Wiktor Skworc przewodniczył uroczystej Eucharystii dziękczynnej z okazji 100-lecia istnienia kościoła parafialnego w Mysłowicach - Krasowach

Piątek,
18 października 2019 roku

ŚWIĘTO ŚW. ŁUKASZA

ROCZNICA ŚMIERCI:
1934 - ks. Franciszek Miczek
1939 - ks. Wilhelm Woźniak
1950 - ks. Emanuel Grim
1973 - ks. Bernardyn Grzyśka OFM